Comparaison PostgreSQL vs MySQL : Comprendre les outils de base de données

Il existe de nombreux systèmes de gestion de bases de données disponibles sur le marché aujourd’hui, mais la bataille constante entre PostgreSQL et MySQL ne cesse d’étonner les utilisateurs en offrant à chaque fois de nombreuses fonctionnalités avancées.

La bonne solution de base de données SQL fournira les solutions les plus compatibles pour votre architecture de données. Il peut fournir une flexibilité opérationnelle pour vos données, offrant une évolutivité, ainsi qu’une facilité, un faible coût et une maintenance, entre autres. Découvrez les meilleures alternatives gratuites à Microsoft Access pour la gestion de bases de données.

Comparaison PostgreSQL vs MySQL : Comprendre les outils de base de données - Avis

En tant qu’analyste de base de données, devez-vous utiliser MySQL ou PostgreSQL pour gérer vos différentes données ? Voyons ce qui est le mieux pour vous.

Qu’est-ce que PostgreSQL ?

Comparaison PostgreSQL vs MySQL : Comprendre les outils de base de données - Avis

PostgreSQL est un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) qui vous permet de travailler avec des requêtes complexes et des feuilles de calcul volumineuses. Actuellement, vous trouverez de nombreux noms éminents qui s’y appuient comme Apple, Yahoo, Meta, etc.

Bien qu’il s’agisse d’une solution de gestion de base de données open source, il offre un puissant moteur de base de données soutenu par près de trois décennies de mises à jour de la communauté et des développeurs.

PostgreSQL a trouvé une utilisation répandue dans les opérations au niveau de l’entreprise en tant que solution SGBDR à faible coût. C’est un choix intelligent qui impose une concurrence féroce aux données relationnelles (SQL) et non relationnelles (JSON). Le système effectue de longues requêtes sur des données structurées, semi-structurées et non structurées.

Quel est le meilleur hébergement WordPress à fort trafic en 2021 ?

La longue liste de fonctionnalités puissantes a fait de Postgres un incontournable pour les utilisateurs finaux. Certaines des fonctionnalités notables incluent la capacité du compilateur SQL qui l’aide à gérer divers types de données.

PostgreSQL est bon pour gérer les concepts SGBDR tels que la liaison de tables et la facilitation de l’intégration avec les systèmes cloud. Postgres offre plusieurs autres qualités distinctes qui en font un concurrent notable de MySQL. Vérifiez comment installer et configurer PostgreSQL sur Ubuntu.

Qu’y a-t-il de si bien avec PostgreSQL ?

Certaines fonctionnalités notables de PostgreSQL qui méritent d’être mentionnées incluent, sans s’y limiter :

  • Prise en charge de la synchronisation multi-versions, de la récupération programmée et du tri des paramètres régionaux.
  • Un ensemble de documentation mature qui prend en charge l’apprentissage rapide pour le traitement de requêtes complexes.
  • La nature est open source afin que les startups puissent utiliser le même SGBD mature que les organisations héritées.
  • Large gamme de support de bibliothèque pour répondre aux exigences personnalisées du SGBD.
  • Des normes d’accessibilité précises avec des transactions imbriquées et une mise en page de requête améliorée.
  • Le SGBD prend en charge un large éventail de plates-formes.
  • Il est programmé dans des langages de programmation Web bien testés et contemporains.
  • Postgres a un support communautaire dédié.

Qu’est-ce qui ne va pas avec PostgreSQL ?

Comme les deux faces d’une pièce, Postgres a quelques défauts notables, dont les suivants peuvent être mentionnés :

  • Prise en charge de la double évolutivité horizontale.
  • Des problèmes d’interopérabilité surviennent lors de l’implémentation de la même base de données avec différentes versions de PostgreSQL sur d’autres plates-formes.
  • Manque de prise en charge des types de fichiers modernes, y compris les formats audio/vidéo bruts.
  • Vitesses de lecture lentes par rapport aux options modernes en raison du moteur de stockage unique.
  • Faible prise en charge du langage de documentation.
  • Problèmes avec les opérations locales.
  • Les types de données JSON nécessitent des capacités de traitement de requêtes spécialisées.

Comparaison SiteGround vs Bluehost : quel hébergement Web est le meilleur ? comment choisir

Qu’est-ce que MySQL ?

Comparaison PostgreSQL vs MySQL : Comprendre les outils de base de données - Avis

MySQL offre un SGBDR évolutif sans précédent qui permet des applications Web fiables et polyvalentes. Vous trouverez bon nombre de vos marques préférées comme Twitter, GitHub, Google et Flickr travaillant sur MySQL.

MySQL a produit une bibliothèque complète de plug-ins et d’extensions en peu de temps, dans le but de surpasser PostgreSQL et ses contemporains.

Oracle possède, maintient et exploite le système de gestion de base de données MySQL ; La société garantit un support SGBDR de haute qualité sans frais. Rassurez-vous, MySQL est une solution de base de données standard pour de nombreuses suites de programmation Web.

Les développeurs effectuent le traitement des transactions en ligne et le traitement analytique à l’aide de MySQL. Sa polyvalence est évidente dans sa présence dans les services et applications Web basés sur API/Webhook, les plates-formes CMS, les services Web en temps réel et bien plus encore.

L’itération actuelle du système prend largement en charge les solutions de récupération de données, de middleware, d’intégration de données et de sécurité.

Qu’y a-t-il de si bien avec MySQL ?

MySQL a acquis une large reconnaissance en raison de l’utilité qu’il fournit, en raison de son utilisation et de son adaptabilité en tant qu’outil préféré.

  • Prend en charge et fournit une prise en charge intégrée de la cartographie des géodonnées pour les types et fonctions de données géospatiales.
  • MySQL a un faible taux d’indisponibilité du service et maintient la stabilité malgré les opportunités d’expansion rapide.
  • Le SGBDR a une grande accessibilité ainsi qu’une prise en charge de divers langages de programmation.
  • Vous pouvez effectuer des transactions à grande vitesse avec le moteur de stockage multiple.
  • Consultez sa documentation complète pour obtenir des conseils et un soutien à l’apprentissage.
  • L’évolutivité, la sécurité et l’augmentation des ajouts de fonctionnalités et des correctifs de MySQL continuent d’en faire le choix préféré.
  • Prise en charge intégrée du type de données géospatiales et des fonctionnalités pour la cartographie des géodonnées.

Comparaison Samsung Galaxy Fit vs Xiaomi Mi Band 4 : Lequel acheter ?

Qu’est-ce qui ne va pas avec MySQL ?

Bien que MySQL offre d’excellentes fonctionnalités aux utilisateurs finaux, certains de ses inconvénients ne peuvent être facilement ignorés. nous allons jeter un coup d’oeil:

  • Mauvaise prise en charge des fonctions de requête analytique.
  • Mauvaise prise en charge de la programmation à partir de non-SGBDR.
  • Les migrations automatiques sont rarement parfaites.
  • Documentation incomplète dans certains domaines, par exemple la redondance des données.
  • Des exigences d’infrastructure étendues peuvent conduire à des compromis sur les performances.
  • Shaper avec le support nécessaire.

Meilleurs cas d’utilisation

PostgreSQL et MySQL ont tous deux leur juste part de points forts, mais le facteur décisif dépend principalement de votre cas d’utilisation.

PostgreSQL

  • De vastes projets.
  • Une équipe solide avec une expérience SQL.
  • Plus grande plage d’évolutivité verticale.
  • Petit budget.
  • Projets de SGBD hors ligne.
  • Intelligence économique locale et analyse des magasins.

MySQL

  • Projets Web utilisant le package LAMP / WAMP / XAMP.
  • La disponibilité des compétences SQL est faible.
  • Meilleures possibilités d’évolutivité horizontale.
  • Budget élevé pour les plugins commerciaux et les versions premium de MySQL.
  • La préparation du stockage en nuage ouvre la voie aux projets technologiques émergents prêts pour le Web.
  • Utile pour les opérations SGBD évolutives et hors ligne.

Comparaison PostgreSQL vs MySQL : la fin de la bataille

Il n’y a pas de gagnant clair entre Postgre et MySQL. Les deux sont étroitement liés à leur manière, et les utilisateurs peuvent utiliser chaque système selon leurs besoins et leurs envies.

L’idée était de définir l’usage, l’étendue et la structure afin que l’utilisateur puisse mieux définir l’outil de son choix. Vous pouvez maintenant découvrir les meilleures alternatives XAMPP pour héberger votre site Web localement.

A voir également  Une banque en ligne : rapide et sécurisé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page